20 Minutes, éditions du 23/04/2008 - 07h17

Publié le par Maelis

«Rendre l'île Seguin aux Boulonnais»

Les rives de l'île Seguin en novembre 2005
Joël Saget AFP/Archives ¦ Les rives de l'île Seguin en novembre 2005
 

Pierre-Christophe Baguet, député-maire (UMP) de Boulogne-Billancourt (92), détaille ses projets pour 20minutes.

Vous avez pris hier la présidence de la société d'économie mixte Val-de-Seine, et son directeur général Jean-Louis Subileau est parti. Quels sont les projets en cours que vous allez poursuivre?

Je ne remettrai pas en cause l'essentiel des aménagements sur le Trapèze [partie des terrains Renault située sur le continent, trente-deux hectares sur cinquante-deux], notamment la «non-tour» de Jean Nouvel. Mais je veux que l'on prévoie des aménagements sportifs, nécessaires si l'on accueille les 17 000 habitants annoncés. D'ailleurs, je veux réduire la densité de logements car il ne faut pas que Boulogne devienne la 3e ville la plus dense d'Ile-de-France.

Pour l'île Seguin en revanche, c'est la table rase...

Sur les 175 000 m2 prévus, j'en garde 110 000. Les administrations fermées le soir et qui ne paient pas de taxe professionnelle, telles que le CNRS, l'Institut national du cancer et l'Inserm, trouveront un nouveau site. Rien n'avait été engagé ni signé. Certes, l'hôtel et la résidence pour chercheurs et artistes ont obtenu des permis de construire, mais je négocie avec leurs promoteurs. Enfin, le projet d'université américaine de Paris vient d'être abandonné par son partenaire financier, la New York University, donc le problème est réglé.

Comment comptez-vous aménager l'île?

On va rendre l'île aux Boulonnais, elle sera plus verte, plus culturelle, plus vivante. Un pôle de 40 000 m2 accueillera les industries culturelles, sièges de télévisions, radios et studios de cinéma... Un second sera consacré aux loisirs: restaurants, guinguettes, un cinéma en plein air, des librairies, galeries d'art, et une grande halle où organiser des événements comme les défilés de mode, le marché de Noël...

Outre cette partie privée, le public investira-t-il sur l'île?

Oui, l'Etat et le département apporteront leur contribution sur les deux pointes. A l'aval, une halle pourra accueillir des oeuvres monumentales, notamment celles de la collection de François Pinault. La municipalité précédente l'avait fait partir. Et sur la pointe amont, nous ferons une conque, salle de concert ouverte comme à Sydney ou Chicago. Je vois aussi des pavillons thématiques et une villa Médicis qui accueillerait des artistes en résidence pour six mois et serait ouverte au public.

Inscrivez-vous ce projet dans le cadre de la Vallée de la culture mise en place par le département?

Oui, les bateaux promenades s'arrêteront, après l'île Seguin, à la manufacture de Sèvres, sur l'île de Monsieur, au parc de Saint-Cloud, puis aux jardins Albert-Kahn, enfin au musée Belmondo et au château Rothschild. L'ensemble formera un poumon vert et culturel, loin du seul « jardin de sculptures » annoncé par certains. Reste ensuite à obtenir le prolongement de la ligne 9 du métro.

document.getElementById("legendePhotoVisible").innerHTML = document.getElementById("legendePhotoInVisible").innerHTML;


Recueilli par Sophie Caillat

Publié dans Articles de presse

Commenter cet article